En Lecture

11ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DES FEMMES DE...

11ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DES FEMMES DE SALE

55

La 11ème édition du Festival International du Film des Femmes de Salé, qui se déroule depuis le 25 Septembre, se clôturera Samedi 30 Septembre.

Au Total, 12 films dans la compétition internationale de fictions, 6 dans la compétition de films documentaires, un Focus sur la Turquie, des panoramas de courts et longs-métrages Marocains…

Sept femmes composent le jury pour la compétition officielle des longs métrages fiction présidé par la réalisatrice, productrice et actrice Française Dominique Cabrera/

Sophie Goyette, scénariste, réalisatrice, Canada – Kamla Abuzekri, réalisatrice, Egypte – Pilar Carrasco Aguilar, écrivaine, chercheuse, critique de cinéma, Espagne – Souad Houssein, cadre spécialiste de programme Cinéma à l’Organisation Internationale de la Francophonie, Djibouti – Saadia Ladib, actrice, Maroc – Marie-Eve Musy, actrice, Suisse.

Résultat de recherche d'images pour "FILM LE CLAIR OBSCURE DE KHAOULA"

Les 12 longs métrages en compétition sont les suivants: «  Zin’naariyâ! – L’Alliance d’Or » de  Rahmatou Keïta, Niger, 2016 – « LITTLE WING » de Selma Vilhunen, Finlande, Danemark, 2016 – « WITHERED GREEN » de Ahmed Hammad, Egypte, 2016 – « QUITE STARING AT MY PLATE » de Hana Jušić, Croatie, 2016 – « LE CLAIR OBSCUR » de Khaoula Benomar, Maroc, 2017 – « AVA » de Léa Mysius, France, 2017 – « ETE 93 » de Carla Simon, Espagne, 2017 – « OH LUCY ! » de Atsuko Hirayanagi, USA, Japon, 2017 (sortie janvier 2018) – « MARLINA LA TUEUSE EN 4 ACTES » de Mouly Surya, Indonisie, France, Malaysia, Thailande, 2017. « SON OF SOFIA » de Elina Psikou, Bulgarie, Grèce, France, 2017 – « WESTERN » de Valeska Grisebach, Allemagne, 2017 – « LA FIANCEE DU DESERT » de Cecilia Atán et Valeria Pivato, Argentine, 2017.

Les films cités ci-dessus représentent les continents suivants : L’Europe, l’Amérique latine, l’Asie, l’Afrique et le Monde Arabe.

Le Jury de la compétition des documentaires est présidé par trois femmes: Fatoumata Bintou Kandé, réalisatrice – Sénégal Membres, Rahma Benhamou El Madani – réalisatrice, scénariste, productrice – Maroc, France,  Fatima Ifriqui, journaliste, Maroc.

Résultat de recherche d'images pour "SHAKESPEARE A CASABLANCA"

Les 5 documentaires en compétition sont les suivants:

« Bask bir dag» de Noémie Aubry & Anouck Mangeat, France, Turquie, 2017, 82 min

« Shakespeare à Casablanca » de Sonia Terrab, Maroc, 2016, 60 min

« El Infinito vuelo de los dìas » de Catalina Mesa, Colombie, 2016, 78 min » –

« Soeurs courage » de Latifa Doghri & Salem Trabelsi, Tunisie, 2016, 52 min

« Girls Don’t Fly » de Monika Grassl, Allemagne, Australie, Ghana 2016, 90 min.

Les documentaires ci-dessus représentent l’Afrique, l’Europe et l’Amérique Latine.

Un hommage sera également rendu à trois femmes pour leur parcours cinématographique: Rogena, comédienne – Egypte , Fadila Benmoussa, comédienne – Maroc, Defne Halman, comédienne – Turquie

Le Cinéma Turque , étant Pays Invité de cette édition, le festival proposera la projection de 5 films réalisés par des femmes:  « Dust Cloth (Toz bezi) » de Ahu Öztürk, 2015 – « Araf, quelque part entre deux » de Yeşim Ustaoğlu, 2013 – « La révélation d’Ela (Hayatboyu) » de Asli Özge, 2013 – « La Tour de guet (Gozetleme kulesi) » de Pelin Esmer, 2012 – « La Boîte de Pandore (Pandora’nin kutusu) » de Yeşim Ustaoğlu, 2009.

Des Forums seront également organisés, à travers les sujets suivants:

« Discours du corps au cinéma: parole aux femmes »

« La production: problèmes et aléas: approche comparative des expériences marocaines et turque »

« L’industrie cinématographique et audiovisuelle: de l’objetisation des femmes à la parité. »

Un dialogue de Cinéaste, Regard Croisé Homme / Femme aura également lieu, sur la question du genre au cinéma, entre le cinéaste marocain Hicham LASRI (son expérience dans le cinéma et son apport en tant que nouvelle génération de réalisateurs) et la réalisatrice Simone Bitton (à travers un regard sur le cinéma).

Enfin, dans le cadre du panorama Marocains, des séquences des longs métrages marocains suivants seront projetées:

« l’hajjat » de Mohamed Achaouer  – « Au pays des merveilles » de Jihan El Bahhar  – « le voyage de khadija » de Tarik Idrissi – « Le miracle de serment » de Loubna El Younsi – « Addour » de Ahmed Baidou – « Assia » de Malika Zairi – « Adam 99% d’amour » de Narjis Tahiri Adamet – « No » de Dimna Bounailat – « Amal » de Aïda Senna – « Riad de mes rêves » de Zineb Tamourt.

Un atelier sera aussi animé, accueillant deux réalisateurs, des comédiennes et une distributrice de films, sur leur perception du « Cinéma propre » à travers des séquences des films: « Le Voile de l’Amour » de Aziz Salmi, « Le Film » de Mohamed Achaouar, « Tatouée » dont le premier rôle est joué par Fatima El Ayachi et « Pégase », avec la présence de la comédienne Saâdia Ladib. Dans la même perspective un débat ouvert sera organisé avec la réalisatrice et distributrice Imane El Mesbahi sur l’impact de la notion de « cinéma propre » sur la distribution.


Commentaires fermés