En Lecture

12EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE...

12EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE FEMMES DE SALE

La 12e édition du Festival International du Film de Femmes de Salé qui a donné son coup d’envoi en début de semaine se poursuit jusqu’au Samedi 29 Septembre.

Lors de la cérémonie d’ouverture, un homme posthume a été rendu à Feu Mohammed Arious, membre du comité d’organisation du FIFFS, ainsi qu’à la réalisatrice tunisienne Selma Baccar, et à la comédienne Egyptienne Rania Farid Chawki.

Le festival met cette année le cinéma brésilien à l’honneur à travers la projection d’une série de productions cinématographiques brésiliennes, telles que « Pendular » de la réalisatrice Julia Murat, « As Boas Maneiras » et « Trabalhar cansa » de Juliana Rojas et Marco Dutra, « Mutum » de Sandra Kogut, et « Los Silencios » de Beatriz Seigner.

Quant aux longs métrages marocains en compétition, on cite  « La divorcée » de Rachid Laroussi, « Korsa » de Abdellah Toukouna, « Lahnech » de Driss Lamrini, « Tarantella » de Rabii El Jawhari, « Nouh ne sait pas nager » de Rachid El Ouali , « Basta » de Hassan Dahani, ou encore « Apatride » le dernier opus de Narjiss Nejjar.

Plusieurs autres  nationalités sont représentées au sein des longs métrages en compétition tels que la Belgique avec « Seule à mon mariage » de Marta Bergman, la Chine avec « Les anges portent du blanc » de Vivian Qu, l’Algérie avec « Jusqu’à la fin des temps » de Yasmine Chouikh, ou encore le Canada avec « Slut in a good way » de Sophie Lorain.

Du coté des documentaires, Aminatou Echarde présentera « Djamilia », Sahra Mani venue tout droit d’Afghanistan « A Thousand girls like me », tandis que les Allemands Stéphanie broc-khaus et Andy Wolf présenteront au public leur documentaire  « The Poetess ».

Le jury de la compétition est présidé cette année par la réalisatrice, scénariste et écrivaine chilienne Marillu Mallet, et composé des comédiennes Yousra El Lozy (Egypte) et Véronique Tshanda Beya (Congo), des réalisatrices Myriam Aziza (France), Show-Chun Lee (Taiwan) et Roberta Marques (Brésil) ainsi que de la comédienne marocaine Asmae El Khamlichi.

En marge de la compétition, deux master class sont prévues avec la productrice brésilienne Sara Silvera ainsi que la réalisatrice et actrice française Dominique Cabrera, auxquelles viennent s’ajouter des ateliers Cinéma ainsi qu’un forum sur « La Femme dans le Cinéma et le harcèlement sexuel ».

Une soirée de six courts métrages marocains est prévue le Vendredi 28 Septembre à 21H00 à l’hôtel Dawliz Salé dont « l’appel », premier court métrage de la jeune réalisatrice Maria Kenzi Lahlou, ou encore « le Tatouage » de Fatima Aglaz.

La cérémonie de clôture aura lieu le Samedi 29 Septembre à 19H00 à l’espace culturel cinématographique « Hollywood » à Salé , pour décerner le grand prix du festival 2018 qui sera attribué par Abdellatif Laassadi, le directeur du festival. Cette manifestation sera également l’occasion de rendre hommage à la brésilienne Sara Silvera et l’actrice marocaine Houda Rihani.

 


Commentaires fermés