En Lecture

ANTONIO ZAMBUJO ET CUCA ROSETA, PARMI LES PLUS BEL...

ANTONIO ZAMBUJO ET CUCA ROSETA, PARMI LES PLUS BELLES VOIX DE FADO, EN CONCERT AU MAROC

Après l’année de ses débuts et une deuxième série de spectacles, films, conférences et expositions – dont le thème central était le fado et l’internationalisation – le Festival de Fado revient au Maroc, où la chanson de Lisbonne a été si bien reçue.

Dans cette 3e édition, le Festival présente une nouveauté. En plus d’être présent à l’emblématique Théâtre National Mohammed V de Rabat, le Festival se produira cette année pour la première fois à Casablanca, au Théâtre Rialto, avec deux concerts à ne pas manquer.

La distribution de cette année inclut comme têtes d’affiche les chanteurs de Fado António Zambujo et Cuca Roseta, et reviennent également – comme d’habitude et afin de donner une perspective plus large de ce genre musical, patrimoine immatériel de l’UNESCO – des activités parallèles : conférence, film et exposition qui auront lieu dans l’espace culturel Villa des Arts à Casablanca.

Parmi les expositions d’art, on cite la photographe marocaine Mariem Naciri, qui retrace les concerts organisés lors des deux premiers festivals de fado au Maroc en 2017 et 2018. Carminho, Luís Guerreiro, Katia Guerreiro et Ricardo Ribeiro, sur scène, capturé par l’œil attentif d’un photographe aux mérites reconnus au Maroc. Une exposition à découvrir du 6 au 12 Avril au Théâtre National Mohammed V.

On cite également l’exposition “Être avec Paredes », une exposition représentative sur le fado réalisée par le musée du fado et l’EGEAC. Elle présente la vie biographique et professionnelle de Carlos Paredes, de l’enfance et de la jeunesse, en se concentrant sur son parcours et sa discographie.Une exposition basé sur le son de ses compositions et les témoignages recueillis dans la presse, lors de dizaines d’interviews.

Quant aux projection de documentaire, le public pourra découvrir « movimentos perpétués – Ciné-tributo à Carlos Paredes », un documentaire qui nous révèle, à travers témoignages et musique, un hommage à la vie et au travail du musicien Carlos Paredes. Edgar Pêra a reçu le prix du meilleur long métrage, de la meilleure photographie portugaise et du prix du public au Festival Indie Lisboa en 2006 avec Movimentos Perpétuos.

Le thème du Festival est le Fado et autres musiques, avec l’intention de montrer l’interaction permanente du Fado avec d’autres genres poétiques-musicaux nationaux et internationaux, le dialogue prolongé avec d’autres musiques traditionnelles portugaises, du Vira do Minho au Cante Alentejano, en passant par la World Music, de la Morna à la musique populaire brésilienne, du jazz à la musique arabe, du Folk à la musique d’intervention.

Le Festival du Fado dédiera donc cette édition à un voyage à travers ce cours magique de deux siècles de permanence et de changement, fait de partage, d’échanges, de croisements et de fascination mutuelle du Fado avec d’autres musiques.


ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires fermés