En Lecture

EXPOSITION « LES COULEURS DU TEMPS » : PHOTOGRAPHI...

EXPOSITION « LES COULEURS DU TEMPS » : PHOTOGRAPHIES COLORISÉES DE 1860 À 2022

Credit photo @Youssef Nabil (« Saved My belly dancer » – 2015)

« Utilisant des techniques picturales diverses telles que la peinture à
l’huile, l’aquarelle, le crayon ou le pastel, la colorisation des
photographies n’était pourtant pas une démarche artistique à part
entière, mais plutôt une étape finale de recouvrement de l’image.
Réalisée par une équipe dédiée dans les studios de photographie,
elle tendait à ennoblir les portraits et embellir les paysages. Bien que
considérée comme peu sophistiquée par les puristes, la
photographie colorisée a paradoxalement contribué à étendre le
statut de l’image photographique, la rapprochant du médium de la
peinture.

L’exposition « Les Couleurs du Temps » présente plusieurs exemples
d’exception de ces photographies colorisées, depuis les vues du
Japon des années 1860 en passant par les costumes chatoyants de
Syrie immortalisés par Ludovico Wolfgang Hart peu de temps après,
et surtout un grand ensemble de portraits tangérois des années
1960, issus de studios photographiques aujourd’hui disparus.
A ces techniques anciennes répondent des créations
contemporaines qui s’inspirent de cette esthétique surannée.

Jan Saudek compose des mises-en-scène sensuelles qui évoquent le
romantisme du 19e siècle. Hélène Bellenger file la métaphore de l’art
du faux en récréant les artifices des portraits d’actrices des années
1920 à 1950. Aussi inspirés par l’âge d’or du cinéma, les songes
néo-orientalistes de Youssef Nabil font écho aux polaroids peints de
Flore en Egypte. La série d’Un été sans fin déroulée par Irène Jonas
fait appel aux souvenirs intimes, tout comme les photographies de famille de Rima Samman qu’elle re-colorise par ordinateur. Ce temps
familial recomposé se retrouve dans les cyanotypes aquarellés
d’Aassmaa Akhannouch, tandis que la peintre et photographe Amina
Benbouchta entretient le mystère de sa mythologie personnelle. »

Marie Moignard, commissaire de l’exposition.

Avec les œuvres de :
Aassmaa Akhannouch, Hélène Bellenger, Amina Benbouchta, Flore,
Ludovico Wolfgang Hart, Irène Jonas, Youssef Nabil, Rima Samman,
Jan Saudek et photographes anonymes.

Vernissage le samedi 4 juin 2022 à partir de 18h00. 
Exposition du 7 juin au 30 novembre 2022 
Fondation pour la photographie 
235 Route Sidi Mesmoudi 
90000 Tanger Maroc 

Commentaires fermés