En Lecture

FICMT: LE CINEMA MEDITERRANEEN A L’HONNEUR A...

FICMT: LE CINEMA MEDITERRANEEN A L’HONNEUR A TETOUAN

Le Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan revient pour sa 24ème édition qui se déroule du 24 au 31 Mars 2018.

Depuis 30 ans, le FICMT est devenu le rendez-vous annuel incontournable pour les professionnels du 7ème Art et les amateurs de cinéma qui sont, à chaque édition, de plus en plus nombreux à pour se rencontrer autour des films, des colloques , des tables rondes, des ateliers et des masters class.
Les salles de cinéma (Avénida, Téatro espagnol, Institut français) et les différents autres sites (les locaux de l’INBA, La Maison de la culture et les hôtels) deviennent durant toute une semaine, des lieux de découvertes et de débats.

Pendant Huit jours de celebration du cinéma, tous genres confondus, réalisateurs, professionnels, public et étudiants se rencontrent pour découvrir et apprécier des œuvres cinématographiques  méditerranéeennes inédites novatrices et libres, porteuses de valeurs humaines universellement reconnues.

Face à aux drames et bouleversements profonds que connait la Méditerranée et ses populations (crises économiques et identitaires, guerres et terrorisme, émigrations massives), le cinéma reste non seulement un moyen de divertissement et de « culturation », mais aussi et surtout un média qui facilite les rencontres et la convivialité, le partage et la solidarité, la sensibilisation et l’ouverture sur l’autre. Dans ce contexte , le FICMT souhaite être porteur d’espoir.

La programmation de cette édition, sera très diversifiée, reflétant l’esprit riche et novateur des cinéastes méditerranéens avec une centaine de projections, trois compétitions consacrées aux films récents, et des hommages rendus à des figures de proue de ce cinéma si particulier.

Le Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan honore quatre stars féminines de la Méditerranée : l’actrice égyptienne Menna Shalaby, l’actrice italienne Anna Bonaiuto, l’actrice espagnole Luisa Gavasa et l’actrice marocaine Mouna Fettou. Des hommages vibrants seront rendus à ces vedettes sur la scène du Cinéma Español lors des cérémonies d’ouverture et de clôture du festival, qui se déroulera du 25 au 31 mars 2018 à Tétouan.

Vingt films en compétition aspirent à remporter les prix de la 24ème édition du FCMT.

Pour la catégorie long-métrage les douze films qui entrent en lice seront projetés au cinéma Avenida. Il s’agit du film palestinien « Wajib » de Anne-marie Jacir, du film espagnol « No sédeciradios » de Lino Escalera, du film géorgien et estonien « Scarymother » d’Ana Urushadze, du film serbe « Requiem pour madame « de Bojan Vuletic, du film grec « Polyxeni » de Dora Masklavanou, du film libanais « Ghada El Eid » de Lucizn Bourjeily, du film tunisien « Benzine » de Sarra Abidi, du film roumain « Pororoca » de Constantin Popescu, du film franco-algérien « Les bienheureux » de Sofia Djama, du film égyptien « Fleur de cactus » de Hala Elkhoussy, du film italien « Veleno » de Diego Olivares et du film marocain « Cri de l’âme » d’Abdelilah El jaouhary.

Quant au documentaire, huit films entrent en compétition : le film franco-palestinien « La chasse aux fantômes » de Raed Andoni, le film marocain « Maison à la prairie » de Tala Hadid, le film franco-palestinien « Un long été brûlant en Palestine » de Norma Marcos, le film libanais « 194, nous, enfants du camp » de Samer Salamah du film italien « Appennino » d’Emiliano Dante Valentina, du film français « Armonia, Franco et mon grand-père » de Ladjointe Xavier, du film libano-syrien « Obscure » de Soudade Kaadan et du film espagnol « Colis suspect » de Sofia Catala et Pérez Masdeu.

Le réalisateur et artiste tunisien Nacer Khemir présidera le jury long métrage de la 24ème édition du FICMT qui se déroulera du 24 au 31 Mars 2018. Les films de Nacer Khemir, primés à maintes reprises partout dans le monde (Carthage, Venise, Belfort, Saint-Martin, Nantes, Valence, etc…), fouillent les mythes pour mieux interroger l’avenir. Les autres membres du jury long métrage sont: l’américaine Alissa SIMON, programmatrice et conservatrice de films, le réalisateur marocain Hassan Ben Jelloun, la réalisatrice et journaliste française Dominique Barouch et l’actrice espagnole Ana Turpin.

Le réalisateur irakien Kaïs Zoubaïdi, sera, quant à lui, président du jury film documentaire. Son nom est étroitement lié à la cause palestinienne qu’il a toujours défendue et à laquelle il a consacré de nombreux documentaires. Ses films documentaires et travaux ont remporté de multiples distinctions et prix dans les festivals internationaux . Nadia Essalmi, vice-Présidente de l’Union des éditeurs marocains et Présidente de l’association « L’école pour tous »  est le deuxième membre du jury film documentaire. Elle sera accompagnée du cinéaste français Adam Pianko et du cinéaste et chercheur espagnol Juan-Carlos Padron.

Khalil Damoun, l’écrivain marocain et critique de cinéma, auteur de nombreux ouvrages et articles sur le 7ème art, sera président du jury Critique, avec à ses côtés, la journaliste marocaine Sabah Ben Daoud et l’écrivain et journaliste marocain Lahcen Laâbissi.

Enfin, afin de contribuer à l’évolution et à la connaissance du langage cinématographique, un colloque autour des drames méditerranéens racontés à travers le cinéma, une table ronde sur le cinéma marocain et les problèmes du langage, et une rencontre autour du cinéma d’André Téchiné, seront organisés dans le cadre de cette édition.

Le FICMT au delà d’être un rendez-vous incontournable du cinéma dans le paysage méditerranéen, souhaite apporter un impact considérable dans l’éducation des jeunes, à travers des actions scolaires d’envergure menées auprès des enseignants, des élèves et des étudiants.

 


Commentaires fermés