En Lecture

LE MAROC À L’HONNEUR À LA 15ÈME ÉDITION DU F...

LE MAROC À L’HONNEUR À LA 15ÈME ÉDITION DU FESTIVAL ‘THÉÂTRE ET CULTURES »

Sous le thème « Allons au théatre« , la 15ème édition du festival International « Théâtre et Cultures » aura lieu du 20 au 28 Mai 202 à Casablanca.

Dans cette 15ème édition, une riche programmation, composée de productions théâtrales inédites nationales et internationales, permettra au public de découvrir des spectacles de grande qualité qui interpellent les jeunes et les moins jeunes.

Des spectacles qui font rêver , réfléchir, et rire aux éclats…

Le festival accueille huit troupes marocaines et deux troupes étrangères. A travers une dizaine de spectacles, les comédiens , les chanteurs et les danseurs, se côtoient pour le plus grand plaisir du public.

Evenement emblématique par excellence, ce festival est le point d’orgue annuel de la Fondation des Arts Vivants. Il constitue une formidable opportunité de sensibiliser le public à l’importance du Théâtre et de la Culture. `

En plus de la programmation des spectacles, Un hommage sera rendu à deux grandes personnalités marocaines:

KHADIJA ASSAD, Distinguée par sa longue et fructueuse carrière dans le théâtre , la télévision et le cinéma. Parmi ses oeuvres les plus célèbres figurent Lalla Fatima, Bnt Bladi, ou encore Dor Biha Ya Chibani.

NOUREDDINE BIKR, acteur marocain qui a intégré le monde du théâtre à l’âge de 10 ans. Il a débuté sa carrière artistique en 1967 dans la pièce « Dar El Nisyan » avec la troupe « Al Oukhouwa Al Arabia ». Il a également joué avec la troupe de théâtre « ElHayy « avec laquelle il a présenté des pi§ces mémorables, tels que « Sharah melah » ou encore « Heb Watbane ».

Le coup d’envoi de cette 15ème édition, sera donné le Vendredi 20 Mai à 20H au Studio des Arts Vivants avec le spectacle NAYDA 2, qui en adoptant la technique de l’absurde et de l’ironie pour traiter des sujets du quotidien, présente un regard sur de nombreux paradoxes sociétaux étranges.
Le Samedi 21 Mai à 20H, découvrez TANGO NERUDA, d’Astor Piazzola, qui n’est autre qu’une danse aux deux visages, mi-macabre, mi-amoureuse, comme un tango aux sons discordants et langoureux.
Le dimanche 22 Mai à 17H, nous voyageons à Damas en Syrie avec le spectacle MAWLANA, interprété par le comédien Nawar Bulbul. Cette pièce de théâtre portant les valeurs universelles inspirées des Lumières, est dirigée contre les régimes dictatoriaux manipulant pouvoir politique, religieux et social.
Le dimanche 22 Mai à 20H, rendez-vous au théâtre Mohamed ZefZaf, pour la pièce MARAGDACH, mise en scène par Adil Madih, qui fait un retour sur la condition des femmes dans une société patriarcale, où les femmes essayent d’obtenir leurs droits face aux hommes en décidant d’entamer une grève du sexe.
Le lundi 23 Mai à 20H, Abdellah Didane nous transporte dans ZAMANAHOUNA, où Al-Alia propose à trois hommes de sa famille et un inconnu d’assumer le rôle de personnages féminins déguisés en chorale musicale féminine, à travers laquelle elle veut espionner son fiancé….
Le mardi 24 Mai à 20h, nous retrouverons ELLE ÉTAIT UNE FOIS LA JUPE interprétée par Sanae Assif. Houria est couturière. Elle est conservatrice mais ses créations sont avant-gardistes. Elle cache son corps mais aime le corps des femmes. Elle est dans son atelier quand elle apprend l’affaire des filles d’Inzgane. La jupe est condamnée et avec elle son rêve…au fur et à mesure du procès de la jupe d’Inzgane, Houria se questionne sur son métier, doute, etc….
Le Mercredi 25 Mai à 20H, HAMMAM LA3YALATE, est l’histoire de femmes issues de différents milieux sociaux qui se retrouvent au gamma pendant la pandémie. Une occasion de papoter et divulguer les souffrances et les pressions psychologues et économiques qu’elles ont subi.
CAMUS CASARÈS sera présenté le jeudi 26 Mai à 20H. Teresa Ovidio et jean-Marie Galey donnent vie et chair, à la correspondance passionnée qu’Albert Camus entretient Avec Maria Casarès. La correspondance s’éteindra le 4 Janvier 1960 avec la mort tragique d’Albert Camus, dans un accident de voiture. Maria Casarès écrivait: « L’amour que j’ai de toi est plein de cris…il est ma vie et hors de lui, je ne suis qu’une âme morte ».
le Vendredi 27 Mai, découvrez FAKE pour ceux qu’ont pas encore pu la voir. Elle raconte l’histoire d’El Mokhtar, jeune homme auquel la chance n’a jamais souri, et qui se retrouve malgré lui, le temps d’une journée, embarqué dans une succession de malencontreux événements complètement surréalistes. Des fais qui seront faussement relayés et sournoisement détournés par des médias véreux.
On clôture le festival le Samedi 28 Mai 20h, avec BADADD, qui se présente comme un miroir à multiples reflets qui parle avec humour et vérité des petits paradoxes et des grands malentendus de la vie ordinaire d’un couple dans le Maroc d’aujourd’hui. un spectacle, rythmé par la musique et le chant, dans la tradition de la comédie musicale….

PROGRAMME (DATES, LIEU ET HORAIRES):

NAYDA 2 // 20 Mai // 20H00 // Studio des Arts Vivants

TANGO NERUDA // 21 Mai // 20H00 // Complexe culturel d’Anfa

AL MIFTAH AL 3AJIB // 22 Mai // 11H00 // Complexe culturel Mohamed Zefzaf

MAWLANA // 22 Mai // 17H00 // Complexe culturel d’Anfa

MARAGDACH // 22 Mai // 20H00 // Complexe culturel Mohamed Zefzaf

ZMANHOUN // 23 Mai // 20H00 // Complexe culturel d’Anfa

ELLE ÉTAIT UNE FOIS LA JUPE // 24 Mai // 20H00 // Complexe culturel d’Anfa

HAMMAM LA3YALATE // 25 Mai // 20H00 // théâtre Mohammed VI

CAMUS CASARES // 26 Mai // 20H00 // Complexe culturel d’Anfa

FAKE // 27 Mai //Complexe culturel Mohamed Zefzaf

BADAD // 28 Mai // Théâtre Mohammed VI


Commentaires fermés