En Lecture

« LES P’TITS POÈMES D’UNE RÉCIDIVISTE ...

« LES P’TITS POÈMES D’UNE RÉCIDIVISTE » BY MERYEM BENSARI

Donne-moi des yeux pour voir et un cœur pour aimer

Prête-moi ta force pour poursuivre ma vérité

Et trahir les illusions qui m’ont longtemps bercée

Romps mes chaînes d’un coup de tonnerre ferme

Et regarde-moi mourir car tu sais que la liberté se paie

Brise les fenêtres de ma maison pour me dire que tu es là

Et apprends- moi que rien ne m’appartient ici-bas

Montre-moi que le chemin n’existe que dans mes rêves

Et laisse-moi m’égarer car c’est là que je te trouverai

Envoie-moi des anges pour percer mes silences

Et des ailes blanches pour délivrer mes démons

Aide-moi à aimer mon prochain sans but ni dessein

Et à offrir mon âme sans peine et sans drame

Permets-moi de voir des soleils qui ne brulent pas

Et guéris-moi quand ils m’auront consumée

Bouscule-moi avec audace pour réveiller la mienne

Et crache sur mes doutes quand viendra le moment

Murmure-moi à l’oreille que tout n’est que mouvement

Apprends-moi à danser avec le vent en oubliant le temps.

Meryem Bensari

 

Et voir fleurir des soleils

Abandonner les illusions qui ont creusé mes sillons

Et pardonner à ceux qui n’ont pas su aimer

Réaliser que ma vie commence aujourd’hui

Et changer sans oublier qui j’ai été

Sentir le sol trembler sous mes pieds

Car lui aussi craint les crachats du volcan qui s’éveille

Oublier les promesses qui n’avaient pas de sens

Et accepter que chacun est libre de se laisser mourir

Accueillir ma colère et libérer mes entrailles

Car elles sont la fontaine d’où jaillit ma lumière

Pleurer, crier, frapper et griffer, puis savoir

M’enrober de douceur pour me perdre dans les dédales de mon cœur

Car c’est avec lui que l’aventure se poursuit

Puis sentir la joie et m’arrêter… m’arrêter … et inspirer

Pour inonder mon âme et chasser d’un coup de balai

L’écume de vagues amertumes qui s’y était logée

Prier comme si c’était la première fois et prier encore

Pour oser vivre mes rêves et braver les coups du sort

Apprendre comme l’on apprend à marcher et ne jamais m’arrêter

Tomber puis me relever et tel un enfant continuer d’avancer

Écouter l’autre sans m’oublier et sentir la sagesse m’élever

Te rencontrer puis t’aimer mais savoir aussi te quitter

Car c’est un art de se dire au revoir et oser tout recommencer

Semer l’espoir et orner mon chemin de sourires fraternels

Et de blanches tourterelles qui me rappellent sans cesse que la route est belle.

Meryem Bensari

 

NB: « La récidiviste c’est un petit mémo pour me rappeler que le chemin est fait d »éternels recommencement » et qu’il faut toujours être prêts à tout recommencer 🙂 » (Meryem Bensari).


Commentaires fermés