En Lecture

L’EXPOSITION « FACE A PICASSO » AU MMVI R...

L’EXPOSITION « FACE A PICASSO » AU MMVI – DERNIERS JOURS

L’EXPOSITION « FACE A PICASSO » : UNE PREMIÈRE EN AFRIQUE

Derniers jours pour assister à l’exposition de Picasso à Rabat, d’autant plus que jusqu’au 31 juillet, l’accès à l’exposition est gratuit. 

Résultat de recherche d'images pour "picasso le maitre"

Les pains de Picasso, Vallauris – 1952 de Robert Doisneau

Un an après la rétrospective de Giacometti, c’est au tour de l’immense artiste Picasso, d’être à l’honneur au sein du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, à Rabat.

« Face à Picasso », qui se tiendra jusqu’au 31 Juillet 2017 au MMVI, est la première rétrospective des œuvres de Picasso au Maroc et en Afrique.

Elle réunit une centaine d’œuvres de ce génie du XXème siècle (dessins, photographies, céramiques, sculptures, tableaux) issues des collections du musée national Picasso (Paris).

 

Cette exposition retrace le parcours de l’artiste de ses années de jeunesse jusqu’aux derniers autoportraits, avec comme fil conducteur la notion de « Modèle »qui constitue un sujet essentiel de Picasso pour ses processus créatifs.

Le parcours de l’exposition, qui se déploie en onze sections, est un panorama chronologique et pluridisciplinaire, de la période bleue aux années 1950, en passant par les expérimentations cubistes ou le classicisme des années 1920.

Premiers Modèles

« La fillette aux pieds nus » – 1895

Dès la fin du XIXe siècle, Pablo Picasso explore sans relâche le genre du portrait et de la figure humaine. Ses premiers modèles, bien souvent les membres de sa famille et ses amis proches , sont l’objet de véritables mises en scène. Il a alors quatorze ans, lorsqu’il peint « La Fillette aux pieds nus ». Il peindra par la suite « Portrait d’homme » (1902-1903) le regard éteint et le visage émacié, qui incarne la profonde
mélancolie de la période bleue qui s’ouvre alors.

Autour des demoiselles

Résultat de recherche d'images pour "les demoiselles d'Avignon"

« Les demoiselles d’Avignon » – 1907

En 1907 dans son atelier de Montmartre, Pablo Picasso peint « Les Demoiselles d’Avignon », conservé
au Museum of Modern Art à New York. Ce chef d’oeuvre témoigne d’un traitement géométrique du corps, qui donne au personnage des allures sculpturales et vigoureuses.

Le Modèle face au cubisme

Développé à partir de 1907 à l’initiative des peintres Pablo Picasso et Georges Braque, le cubisme connait une révolution dans la peinture et la sculpture. Parmi les œuvres cubistes de Picasso, on cite « L’Homme à la guitare » (1911).

Résultat de recherche d'images pour "picasso guitarre 1924"

Pablo Picasso – « Guitare » – 1924

Les années 1920, du classicisme au surréalisme

Résultat de recherche d'images pour "baigneuse assise 1930"

« Baigneuse assise » – 1930

L’année 1925 st celle d’une rupture radicale dans la production du peintre avec des tableaux très violents montrant des créatures difformes, convulsives, prises dans les rets d’une rage hystérique : Femme dans un fauteuil (1926) et Baigneuse assise (1930).

« Marie-Thérèse, l’Artiste et son modèle » 

Marie-Thérèse Walter deviendra une passion calme pour Picasso, qui en fera son modèle et son égérie durant une dizaine d’années, au cours de ses périodes du cubisme synthétique et du néo-classicisme. Les toiles « Le Rêve » ou « Nu au plateau de sculpteur » datant de 1932, qui la représentent, marquent une plénitude dans la vie de Picasso.

 

Dora Maar, face-à-face d’artistes

Dora Maar , icône majeure de l’œuvre de Picasso , entre dans sa vie en 1936.
A l’inverse des rondeurs douces de Marie-Thérèse, Dora Maar est toute en lignes brisées, angles aigus et couleurs heurtées. Pour Pablo Picasso, Dora Maar est « une femme qui pleure ». Il créera ainsi une série autour de ce thème.

Résultat de recherche d'images pour "FEMME QUI PLEURE DORA MAAR"

« Femme qui pleure » (Portrait de Dora Maar) – 1937

Les années Méditerranéennes

Résultat de recherche d'images pour "femme a l'amphore"

« Femme à l’Amphore » (Céramique-Vase) 1947-1948

Dès 1936, Picasso découvre la poterie dans le sud de la France et se consacre à l’apprentissage de la céramique. Le travail sur la figure humaine se poursuit dans ses nouveaux travaux.

L’une des œuvres phares de ces années méditerranéennes est « Femme à l’amphore » (1947- 1948).

L’influence des maîtres : Le Déjeuner sur l’herbe

En 1961, près d’un siècle après le Déjeuner de Manet, Picasso choisit de s’attaquer à ce grand monument de l’art moderne. En moins de deux ans, Pablo Picasso a réalisé 26 toiles, six gravures sur linoléum et 140 dessins d’après le tableau de Manet. L’une des oeuvres phares est « Le Jeune Peintre » (1972).

Les dernières années : du modèle à l’Étreinte

Dans l’atelier d’Aldo et Piero Crommelynck, Picasso crée sa plus grande série de gravures, la Suite 347, qu’il achève en moins de sept mois. L’iconographie du théâtre, du spectacle, de la scène amoureuse
et de l’atelier se mélangent. Ce que Picasso contemple, dans ses toutes dernières œuvres, c’est une vie de création tout entière au premier rang de laquelle se trouve l’artiste lui-même.

L’exposition « Face à Picasso » est organisée dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », une manifestation culturelle internationale qui se tiendra jusqu’au printemps 2019, initiée par le Musée national Picasso-Paris, à laquelle la Fondation Nationale des Musées du Maroc a pris part.

 

Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain

Avenue Moulay Hassan, Rabat, Maroc

Ouvert du Lundi au Dimanche de 10H00 à 18H00, sauf le Mardi.

Fermeture exceptionnelle du musée le 30 Juillet, à l’occasion de la célébration de la fête du trône.

 


Commentaires fermés