En Lecture

VOTRE PLAYLIST CINÉ DU WEEK-END, « BY » ABBAS MSEF...

VOTRE PLAYLIST CINÉ DU WEEK-END, « BY » ABBAS MSEFER

Confinés? l’occasion de redécouvrir tous les classiques du cinéma.

Profitez de votre temps libre afin de d’enrichir votre culture cinématographique.

Découvrez votre playlist Cinéma du Week-end, concoctée par notre cher cinéphile Abbas Msefer.

Alors à vos écrans !

1- « Unglorious Basterds » de Quentin Tarantino

On connaît tous les vainqueurs de la 2èmeGuerre Mondiale. Ce sont les superhéros américains avec le Débarquement en Normandie etc… Mais est-ce que vous connaissez la version de Tarantino ?

Héros Américains mais bourrus, idiots, passionnés de scalps et dotés d’un humour lourd. Un Hitler éliminé dans un cinéma, et encore un monde sauvé par une femme, cette fois-ci Soshana alias Mélanie Laurent.

 

2- « Cinema Paradiso » de Guiseppe Tornatore

Réalisé en 1988 par Guiseppe Tornatore avec le magistral Philippe Noiret. Ce film donnera la chair de poule à tous les amoureux de Cinéma et plus précisément à ceux qui aiment les salles de Cinéma et le faisceau de lumière du projecteur sur l’écran géant. Que d’émotions inoubliables accompagnent ce moment spécial qu’est la contemplation d’un film dans une salle de Cinéma.

Grand prix du jury au festival de Cannes (1989) / Golden Globe du meilleur film de langue étrangère (1990) / Oscar du meilleur film langue étrangère (1990).

 

3- « Arizona dream » de Emir Kusturica

Emir Kusturica nous livre un film mirage. On ne sait plus si c’est la réalité ou les rêves/cauchemars d’un jeune Johnny Depp mal dans sa peau et en quête d’amour.

Des dialogues avec des poissons, une musique inoubliable et une étrange présence d’un comique hors pair, Jerry Lewis et d’une déesse de cinéma, Faye Dunaway.

Film récompensé par l’Ours d’Argent (Prix Spécial du Jury) lors du Festival de Berlin (1993).

 

4- « Mission » de Roland Joffé

Un film sur le choc civilisationnel entre les Européens et les indiens d’Amérique, entre l’humanisme représenté par le missionnaire Jeremy Irons et le conquistador belliqueux Robert De Niro qui finalement se rangera du côtés des indiens.

Un film qui met aussi en avant la beauté de la nature face à la cupidité de l’Homme « Moderne ».

Il reçoit la Palme d’or au festival de Cannes de 1986 et remporte l’Oscar de la meilleure photographie en 1987.

 

5- « Blue Velvet » de David Lynch

David Lynch, fidèle à son style, raconte une histoire étrange qui commence avec une découverte d’une oreille au sein d’un jardin.

S’ensuit une série de rencontres : une chanteuse mélancolique interprétée par Isabella Rossellini, un tueur psychopathe  asthmatique portant le visage de Dennis Hopper et tout ceci dans une ambiance bleutée bercée par une musique envoutante.

Golden globe du meilleur scénario et du meilleur second rôle masculin pour Dennis Hopper (1987) et Oscar du meilleur réalisateur (1987).

 

6- « Angel Heart » de Alan Parker

Alan Parker donne un nouveau visage au Diable, celui de Robert De Niro. C’est un diable élégant, raffiné, bref un Dandy. Malgré cette beauté extérieure, le Diable est toujours aussi immonde et implacable.

Il martyrise avec passion un Mickey Rourke qui perd la tête progressivement.

Le film est adapté du roman « Falling Angel » de William Hjortsberg.

Prix du Meilleur scénario, meilleur second rôle masculin (Robert De Niro) et meilleur second rôle féminin (Lisa Bonet), aux Saturn Awards (1988).

 

Article de Abbas Msefer

 

 


Commentaires fermés