En Lecture

OFF ESSAOUIRA – LE FESTIVAL PHOTOGRAPHIQUE Q...

OFF ESSAOUIRA – LE FESTIVAL PHOTOGRAPHIQUE QUI MET LES ARTISTES MAROCAINS A L’HONNEUR

« Le Off Essaouira, a photographic festival », est en route pour sa 2ème édition, en marge des « nuits photographiques d’Essaouira ».

Ce parcours photographique dans la ville d’Essaouira aura lieu, en préambule au festival « les nuits photographiques d’Essaouira », du 27 septembre au 7 octobre.

Le Off Essaouira, c’est 23 photographes impliqués, 12 lieux d’expositions , et deux parrainages.

Photographe, galeriste, passionné de photographie se retrouvent alors autour de l’idée de créer un festival OFF, ouvert à tous, sans thématique, pour le plaisir du partage et de la découverte, et dans le but de promouvoir la photographie à Essaouira.

Cette année encore cela sera un terrain de rencontre entre des photographes, plus ou moins expérimentés, avec différent lieux de la ville, découverte, partage et curiosité au rendez-vous.

Tournée vers les photographes marocains en devenir la première édition a rencontré un franc succès et a vue fleurir des galeries photographiques aux quatre coins de la ville pour la première fois de son histoire culturelle pourtant si riche.

Cette deuxième édition avait pour but d’élargir ce mouvement mais également d’élargir son action autour de l’aide aux jeunes photographes marocains.

Afin de soutenir les photographes à la production d’image imprimées, le festival à noué cette année deux partenariats, notamment avec l’Uzine où trois de ses photograohes ont été invités à exposer leurs oeuvres à Essaouira. il s’agit de Sarah Allaoui, Abdelliah Boudarif et Mehdi ait el Mallali qui présenteront leurs travail personnel autour d’un Maroc authentique et poétique, au Mégaloft.

Le deuxième partenariat concerne Le Riad Villa Garance, qui à travers le programme de parrainage « Marhaba », soutient deux jeunes photographes en leur offrant un lieu d’exposition, un défraiement de leur séjour ainsi que la prise en charge de la production de l’exposition. Mehdi Doukkali et Hossein Jaddad sont les deux artistes sélectionnés pour présenter leur travail au Riad Villa Garance.

Mehdi Doukkali présentera : « My uncle’s wedding », un reportage tout en tendresse du mariage de son oncle dans un village marocain, tandis que Hossein Jaddad propose une vision très graphique et très ludique de la ville dans les reflets, à travers sa série “A view from another World”.

Parmi les autres artistes exposants du Off Essaouira, on cite Thor Arne Hauer qui présentera sa série : « Beldi and BIRDS », une vision documentaire de ce Maroc qui disparait peu à peu, à la galerie PhotoArt, ainsi que Amandine B. avec sa série « Playgrounds », une découverte abstraite, riche en matière et vécu, de playgrounds à travers le monde. Souki Belghiti, quant à elle exposera sa série : « Réminiscence », un voyage, une mémoire, une évocation grâce au travail sur l’évanescence des images. Une exposition commune qui aura lieu au Pallazo Desdemona.

La photographe Mariem Naciri dévoilera sa série : « Lévitation », des instantanés de spectacle saisis en plein vol, au café-boutique l’Atelier. (Vernissage le Samedi 29 Septembre 17H30).

La galerie Empreinte présentera les travaux de deux talentueuses photographes. C’est un carnet de voyage intimiste dans le grand Sud que nous propose Doha Khamlach avec la « Chronique d’une rose du désert », tandis que Maria Munzi nous offre un univers surréaliste qui documentalise les moments irréels d’un quotidien devenu étrange. (Vernissage le Samedi 29 Septembre 18H15).

Le public pourra également découvrir les travaux de Hakim Benchekroun et Aassmaa Akhannouch, à la galerie Real Mogador (Vernissage le Dimanche 30 Septembre à 15H00).

« Lost in Morocco » de Hakim Benchekroun est une découverte étonnante de lieux abandonnés, mémoires du temps qui passe et s’éteint. « Boulevard de l’océan » de Aassmaa Akhannouch est une série synonyme d’un voyage intérieur et poétique empreint de nostalgie sur le littoral de Casablanca.

Mohamed Chamali, quant à lui, est allé à la rencontre des nomades du Sud, et nous propose un reportage haut en couleur à travers une série photographique s’intitulant « Si le nomadisme m’était conté » (Vernissage le Dimanche 30 Septembre à 15H45 à Hiya – Art de vivre).

Le collectif de Casablanca (Yoriyas Yassine Alaoui Ismaili, Aurèle Andrews-Benmejdoub, Walid Bendra, Brahim Benkirane, Laurent Hou) présentera « Moroccan Impromptus », une observation du Maroc au quotidien. (Vernissage Le Dimanche 30 Septembre 17H à la Galerie du Sud).

Les derniers vernissages auront lieu le Mercredi 3 Octobre, où Dominique Grumeau présentera sa série photographique : « Lignes du temps », portraits plein de tendresse du temps qui passe. (Vernissage 18H à la Galerie l’Arbre bleu).

Enfin, le cycle de vernissage sera cloturé avec une exposition collective de Mohamed El Amine Cherradi, Rachid Rafiki, Marwane Sobai et Rachid Zourak, dont la manifestation aura lieu le Mercredi 3 Octobre au Taros à 19H00.

 

 

 


Commentaires fermés