En Lecture

« SHAKESPEARE A CASABLANCA » : L’AMOUR VU PA...

« SHAKESPEARE A CASABLANCA » : L’AMOUR VU PAR LES CASABLANCAIS

Partant du constat qu’il n’y  a pas de mots pour dire « Je T’aime » en darija, mais plutôt « Kan Bghik » (Je te désire), Sonia Terrab, écrivaine et scénariste, met le doigt sur une question sensible : Comment déclare-t-on sa flamme en darija ?

A travers la troupe de théâtre Jouk Attamthil el Bidaoui conduite par Ghassan El Hakim, la réalisatrice interroge les Casablancais sur la question de l’amour et de son langage, allant parfois jusqu’à briser les tabous.

©Elise Ortiou Campion

C’est a travers la célèbre pièce de théâtre « Songe d’Une Nuit d’Eté » de Shakespeare  revisitée en darija par ces jeunes comédiens, que Sonia Terrab a développé le fil conducteur de son documentaire.

« Shakespeare à Casablanca » ou encore « Shakespeare El Bidaoui », prend ainsi racine au sein de la ville blanche.

En travaillant sur ce film, elle se réconcilie avec la ville blanche, qui la longtemps bouleversée voire dérangée. «C’est une déclaration d’amour à Casablanca mais aussi un voyage intérieur » précise Sonia Terrab, qui a appris à connaitre et apprécier la métropole.

Après un diplôme en Science Politique et un master en Communication, et avant de réaliser son premier documentaire « Shakespeare à Casablanca », Sonia Terrab a commencé en tant que journaliste, notamment au sein de Telquel et d’Afrique Magazine à Paris. Egalement à son actif, deux romans, « Shamablanca » (2011), et « La révolution n’a pas eu lieu » (2015). Elle s’est depuis reconvertie à l’image, elle est actuellement scénariste, auteur de trois téléfilms, et prépare en parallèle son deuxième documentaire, toujours autour de la langue, la jeunesse et cette idée de transmission qui lui tient à cœur. Sonia rêve de continuer à filmer le réel, dans ses formats les plus divers.

©Elise Ortiou Campion

« Shakespeare à Casablanca », fait partie d’un projet documentaire consacré à l’amour au Maroc initié par Ali n’Prod et diffusé à travers la série « Des histoires et des Hommes » sur 2M. D’autres réalisateurs notamment « Leila Marrakchi » ou encore Narjisse Najar, y ont pris part.

   


Commentaires fermés