En Lecture

YAHIA IRAQI: « QUAND JE PEINS, JE DISCUTE AVEC MA ...

YAHIA IRAQI: « QUAND JE PEINS, JE DISCUTE AVEC MA TOILE »

Ingénieur informaticien de formation, Yahia Iraqi est un artiste marocain autodidacte ayant grandit au sein d’une famille de peintres. Il s’adonne au dessin puis à la peinture dès son plus jeune âge, inspiré par Dali, Basquiat, ou encore Kandinsky.

Enfant rêveur et silencieux, il crée rapidement son monde artistique, propulsé à l’âge de douze ans par son professeur d’art plastique au collège Mr Gerby, qui lui découvre alors une forte sensibilité émotionnelle. C’est la révélation. Dès lors, son pinceau ne le quittera plus.

Créatif et passionné, ce n’est que tardivement qu’il dévoile ses oeuvres au grand public. « Par pudeur, j’ai longtemps caché mon art » précise-t-il. Ainsi, l’année 2017, il expose son travail à la galerie du golf d’Anfa Casablanca, à la galerie Pierre Allain Challier à Paris, à la Dubai World Art parmi 600 artistes internationaux, et à la Biennale de Sarria près de Madrid avec de grands noms Espagnols parmi lesquels on compte Antonio Fuentes.

Il participe par ailleurs aux Rencontres Internationales de Marrakech et de Paris l’an dernier, organisées par le collectif des Ateliers d’art Contemporain (Du Maroc et de paris), où il sera convié à des résidences artistiques. « C’est une expérience incroyable de travailler en résidence avec d’autres artistes du monde entier, partager nos techniques, échanger nos visions. Et les liens qui se créent, dans un esprit d’entraide. En plus de faire de belles rencontres, on y apprend beaucoup. Sans oublier la notoriété que nous gagnons auprès de galeries mondiales ».

C’est dans son atelier Casablancais, qu’il explore la peinture à l’huile, l’encre de chine (au fusain), l’acrylique, la pastel grasse ou encore la rouille, passant de monochromes noirs à des toiles reflétant une infinité de couleurs. « J’aime le noir. J’estime que le noir est le mélange de toutes les couleurs. » ajoute l’artiste.

L’oeuvre de Yahia n’est autre que le reflet du quotidien qu’il observe et un ressenti du moment, autour de thèmes qui lui sont chers tels que la santé et l’éducation, « ses deux principaux chevaux de bataille ». Son oeuvre est par moment biographique, mettant en lumière deux facettes de sa personnalité: le partage, l’envie d’aimer, « l’esprit fonceur » illuminés par l’utilisation de la couleur vive tantôt bleu, tantôt or, et le repli sur soi témoin d’une timidité que le noir fait resurgir.

« Lorsque je peins, je discute avec ma toile. Une communication intense s’installe » précise Yahia, qui est par ailleurs en constante recherche de nouveauté et d’originalité dans son travail artistique, une de ses obsessions.

Yahiya Iraqi exposera prochainement au sein du Lycée Louis Matignon pour un événement intitulé « Musecole » , proposant un concept où l’oeuvre communique avec une musique.

 

Yahia Iraqi – Peintre

Exposition Collective « Musecole » – Lycée Louis Matignon Casablanca – Le Mardi 10 Avril 2018

Exposition Collective « Les Ateliers d’Art Contemporain de Paris » –  Galerie Sonia Monti Paris- Jusqu’au 7 Avril 2018 – Dévernissage le 7 Avril à partir de 18H00 jusque 21H00.

 


Commentaires fermés